J’arrive vers neuf heures à Shenzhen, je dois alors sortir de la gare et me rendre au poste frontière pour passer en territoire Hong-Kongais. Je découvre alors une foule incroyable qui attend comme moi, il doit y avoir plusieurs milliers de personnes devant moi…

P1230123

Gare de Shenzhen

P1220502

file d'attente pour l'entrée à Hong-Kong

Je vais donc devoir faire preuve de patience car il est clair qu’il va me falloir plusieurs heures pour franchir ce checkpoint... Vers la fin de matinée, je me trouve enfin devant le bureau d’immigration  et le passage de frontière se fait heureusement sans problème. Il ne faut en effet pas de visa pour se rendre à Hong-Kong, je n’ai donc rien à payer en tant qu’européen. Ensuite, je retire quelques dollars de Hong-Kong, la monnaie locale. La plupart des billets sont estampillés HSBC (Hong-Kong & Shanghaï Bank Corporation), nom de la banque majoritaire ici et aussi, une des banques les plus puissantes du monde… Après cela, je prends le métro, traverse le nouveau territoire de Hong-Kong (les terres rattachées au continent) restées encore peu exploitées et j’arrive enfin à Kowloon, au Sud des nouvelles Terres (colonisées plus tard par les anglais) une heure plus tard.

hong-kong-map

 xxxxxxxxxxxxxxx Carte de HK xxxxxxxxxxxxxxx

Hong Kong est la ville la plus riche de Chine,elle posséde plus de 7 millions d'habitants et son économie est une des plus libérales au monde. C'est un pôle financier et commercial d'envergure mondiale. Autre particularité, la langue officielle est le cantonais et pas le mandarin comme sur la majorité du territoire chinois.

Colonie britannique à partir du traité de Nankin (1842), rétrocédée à la Chine en 1997 soit 155 ans plus tard, Hong Kong demeure fondamentalement différente du reste de la République populaire de Chine. Elle obéit au principe « un pays, deux systèmes », qui permet à Hong Kong de conserver son système légal, sa monnaie, son système politique, et ses lois sur l'immigration. Selon les termes de la déclaration sino-britannique commune, la Chine a promis que Hong Kong garderait une relative autonomie jusqu'à au moins 2047.

 

Bref, une fois sorti du métro, je cherche alors mon auberge mais malgré quelques allers retours dans la rue de l’hostel dans le quartier de Mongkok, je n’arrive pas à trouver le bon numéro. Je finis tout de même par y arriver en interrogeant les gens autour de moi. Elle est en fait au neuvième étage d’un immeuble dont le porche d’entrée est très petit et dont le numéro n’est pas visible… Ce n’est pas de très bon augure quand on sait que la chambre que j’ai réservé est la plus chère depuis le début de mon séjour (30 euros environ). D’ailleurs, mes craintes vont s’avérer fondées car ma chambre est minuscule, (à peine 4m²) et je n’ai pas de salle de bain… Bref, me voilà à Hong-Kong, une des grandes mégalopoles de la planète, une ville extrêmement chère et qui subit aussi une grande crise du logement d’où ces prix prohibitifs. Comble de malchance, je m’y trouve au moment de la golden week, période pendant laquelle toutes les guest-houses sont énormément sollicités par les chinois en vacances et donc une période pendant laquelle il y a peu de disponibilité et où les prix sont plus élevés que de rigueur. Je me retrouve donc obligé de payer très cher pour une chambre ridiculement petite…

Après m’être installé, je quitte mon hôtel pour commencer la visite de la ville. Hong-Kong étant une métropole gigantesque, je décide de me concentrer sur Kowloon, la partie Sud des nouvelles terres (sur le continent), dans laquelle se trouve aussi mon auberge. Je sillonne ainsi les rues de Kowloon toute l’après-midi et je retrouve bien l’esprit de Hong-Kong tel que je le voyais à la télévision dans les films chinois. Les rues sont inondées de panneaux publicitaires le long des avenues, et tout l’espace visuel disponible est exploité à l’effigie de grandes marques en tout genre ou pour annoncer des restaurants tout proches.

P1220503

P1220505

P1220532

Hong-Kong est véritablement impressionnante ! La ville est organisée de façon très différente des nôtres. Par exemple, elle est divisée par secteur, et dans chaque secteur, les commerçants vendent la même chose. Il y a par exemple des rues où on ne vend que des poissons rouges, d’autres où on achète des oiseaux en tout genre, des rues où on trouve de petits restaurants, d’autres encore où on peut acheter du mobilier, le nécessaire pour salles de bain, etc… Cette organisation est  étonnante mais assez intéressante. Il n’y a finalement qu’une seule constante, la densité de population qui est assez exceptionnelle quel que soit l’endroit de la ville où on se trouve. Kowloon est en effet un monumental brouhaha.

P1220516

Un marchand de poissons rouges dans la rue

P1220528

passage piéton...

Vers la fin d’après-midi, je descends l’avenue principale, Nathan Road de manière à me diriger vers la pointe Sud de Kowloon d’où on peut observer le coucher de soleil, et d’où on peut voir la multitude de gratte-ciels s’éclairer les uns après les autres, à la tombée de la nuit, de l’autre côté de la mer, sur le Nord de l’île de Hong-Kong.

P1220551

Avenue dédiée aux super-héros de science-fiction à proximité de Nathan Road

P1220562

Sud de Kowloon, Tsim Sha Tsui, un quartier chic de Hong-Kong où on trouve des grandes marques

P1220584

Pointe Sud de Kowloon d'où je prends des photos

J’arrive en avance, et j’attends donc une heure sur place afin d’être sûr de ne rien rater du spectacle. Et vers dix-huit heures, enfin, je peux contempler un « sunset » de toute beauté. C’est sans doute encore un grand moment de mon voyage… Hong-Kong n’a vraiment rien à envier à Shanghaï et à son Bund qui était déjà magnifique. La facture d’électricité doit pourtant bien être à la hauteur de la beauté du spectacle, mais nul doute que les chinois s’en moquent bien, ils rayonnent de tous leurs feux.  De mon côté, je suis bien content d’être ici, et je m’offre de nombreux clichés.

P1220576

P1220590

P1220597

Coucher de soleil sur Kowloon

P1220643

P1220644

P1220651

P1220654

Photos prise une fois la nuit tombée

Sur le chemin du retour vers l’hôtel, je peux encore contempler les rues de Kowloon avec tous ses affichages luminescents. Il n’y a aucun doute, Hong-Kong est d’une beauté sans pareille une fois la nuit tombée. Bref, je suis séduit par cette ville qui tient toutes ses promesses.

P1220664

P1220676