Le matin, je prends le temps de déjeuner et de lire un peu, puis je loue un scooter à mon hôtel et je pars en direction de Kep, une petite ville à quelques km de Kampot. Kep est en bord de mer, et à la différence de Kampot, on peut s’y baigner. Sur le chemin, je prends aussi le temps de découvrir Kampot avant d'emprunter les chemins de terre qui m'emmènent à Kep.

P1280665

Centre ville de Kampot

P1280669

Mont Bokor

P1280671

fleuve de Kampot qui se jette dans le Golfe de Thaïlande

P1280673

Le maison d'hôtes "la java bleue", un joli nom, rare stigmate de l'époque coloniale !

P1280674

Statue au centre ville, symbole de l'amitié avec le Vietnam

Au passage, je dois dire que je prends beaucoup de plaisir à découvrir la vie cambodgienne le long des axes routiers, même s'ils sont souvent accidentés par ailleurs. Il faut dire que la province de Kampot est assez jolie, et sauvage. Mais de toute évidence, il n’y a pas grand-chose à y faire, l’idée est donc plutôt d’admirer les paysages environnants et leur exotisme.

P1280679

P1280681

Chemin de terre, avec baraques de résidents le long de la voie

P1280684

Axe Kampot - Kep

P1280691

Champs de riz

P1280693

Petit oasis, zone très irriguée

P1280696

Ecoliers rentrant de l'école

P1280697

Jeunes enfants qui jouent dans la boue

Surtout qu'une fois arrivés à Kep, les activités ne foisonnent pas non plus et on pourrait résumer l'emploi du temps de la journée à uniquement deux choses : le bronzage sur les bords de plage du golfe de Thaïlande et la baignade dans l'océan. D’ailleurs, au passage, il est d’autant plus agréable de se baigner en mer, que cela faisait de longs mois que je n’y avais pas été, c’est-à-dire depuis Hong Kong! Je dois donc avouer que l’océan m’avait quelque peu manqué même si depuis lors, je me suis rendu plusieurs fois dans des lacs ou rivières, mais cela n’est évidemment pas la même chose. 

 P1280702

P1280721

Pont qui se jette à la mer

P1280708

P1280711

P1280727

Vue de la plage depuis la jetée

P1280713

Petites cabanes en bois pour se protéger à l'ombre

RAS pour ma dernière journée à Kampot, puisque je me contente de lire et de lézarder pendant toute la matinée, avant de prendre un bus pour Siem Reap en début d’après-midi. J’arriverais là-bas tard le soir !