Pour mon dernier jour en Thaïlande, je décide d’entreprendre un nouveau tour en bateau, il faut dire que j’ai tellement aimé les paysages de la veille que malgré le prix des excursions, je n’hésite pas à m’inscrire à un autre tour. Celui que je choisis s’intitule « 7 islands », littéralement, les sept îles, puisqu’il est prévu que nous allions à sept lieux différents de la mer Andaman. Dans certains endroits, il est prévu que nous nous arrêtions sur la plage un moment, et à d’autres endroits, cela n’étant pas possible, il nous est plutôt proposé de nous équiper de palmes, tuba, et masque afin d’explorer les fonds marins.

P1290922

Nous devons pousser notre embarcation ancrée dans le sable avant de prendre la mer

Tout d’abord, après avoir quitté Ao Nang, nous allons à la plage de Railey, un autre superbe spot pour poser ses valises en Thaïlande (pour ceux qui seraient intéressés). J'y étais d'ailleurs déjà passé la veille en bateau, puisque certains passagers s'arrêtaient justement ici. Cette fois, nous nous arrêtons quelques instants car c’est ici que nous récupérons les derniers touristes qui se joignent à notre tour. Et c’est à ce moment-là qu’une grosse averse s’abat sur nous ! Il faut alors se mettre à l’abri le temps que cela s'arrête et nous perdons alors un peu de temps. Heureusement, en Thaïlande, pays tropical, le temps est très changeant (comme je l’ai déjà expliqué hier), et cela pour le meilleur comme pour le pire, et donc, après avoir vu le pire et avoir reçu une bonne douche, le ciel finit par s'éclaircir et nous pouvons repartir en bateau. Pour le meilleur ?

P1290932

Railey Beach

P1290933

P1290934

Le massif montagneux derrière, à droite, attire aussi de nombreux escaladeurs chevronnés qutotidiennement

Notre première visite nous emmène aux alentours d’une île à proximité de Railey pour observer des petits poissons semblables à ceux que j'ai vu la veille (l’équipement snorkling est fourni). Je dois dire que si c’est très impressionnant au début, on s’habitue finalement assez vite à leur présence. Pour les plus motivés, et les chercheurs d'adrénaline, il est aussi possible d’escalader les parois rocheuses pour prendre de la hauteur et tenter le grand saut dans la mer. Pour ma part, je ne grimperai pas bien haut, tout au plus cinq mètres, car l'escalade est périlleuse.

P1290963

Les îles qui émergent de l'eau sont parfois de véritables blocs de pierre, et sont alors très prisés par les escaladeurs qui grimpent parfois très haut avant de se jeter dans le vide

P1290967

Petite crique accessible en bateau uniquement

Enfin, après la pluie, la journée ne commence donc pas si mal, surtout que le soleil refait son apparition.  Un petit bémol cependant: le dilettantisme du staff, et des autres touristes vis-à-vis du programme de la journée. A ce sujet, au moment où nous mangeons tous ensemble vers treize heures, je commence à être excédé par les touristes anglais qui nous accompagnent. Je n’ai pas un très bon feeling avec eux, car ils sont semble t’il, plus venu pour vider leur pack de bières au soleil, que pour vraiment découvrir la beauté des îles thaïlandaises, sans compter qu’ils ne sont pas vraiment sympas et ne participent pas à la bonne ambiance du groupe… D‘ailleurs, je remarque que nous les attendons sans cesse et qu’ils ne s’excusent jamais de leurs atermoiements... Et cela m’agace d’autant plus, qu’étant donné le retard que nous avons déjà accumulé au début de l’excursion à cause du manque d’organisation, puis successivement à cause des intempéries, et enfin de la durée excessive des différentes haltes, il m’apparaît alors clairement que nous n’aurons pas le temps de voir toutes les îles, ce que je ne manque alors pas de faire remarquer aux deux guides. Malheureusement, ils ne semblent pas plus concernés que ça, ce qui assez frustrant pour moi, car j’ai volontairement payé ce tour plus cher pour faire l’intégralité du programme…

 Si j’étais méchant, je dirais que je retrouve ici chez ces anglais, l’archétype des touristes « beaufs » anglo-saxons qu’on trouve beaucoup en Thaïlande, c'est à dire assez impolis, souvent ivres (filles comme garçons), parlant fort, et avec des corps imprimés de tatouages et de coups de soleil... En plus ici, c’est à peine si les filles du groupe se jettent à l’eau pour aller voir les poissons, car elles sont trop occupées à descendre des bières avec leurs collègues… Bref, la grande classe... ! Cela dit, je ne veux pas faire de raccourcis fallacieux en insinuant que tous les anglais sont superficiels, car ce n'est évidemment pas du tout le cas, et j'ai sympathisé avec tellement de backpackers anglais qu'il serait trop injuste de dire ça. D'ailleurs, de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent, les anglais comptent parmi ceux qui voyagent le plus à travers le monde, ce qui dénote une certaine ouverture d'esprit !

 Bref, malgré ces petits contretemps, l’excursion se passe quand même plutôt bien, et nous poursuivons notre visite avec Poda Island, une grande île non habitée mais sur laquelle de nombreux touristes se rendent quotidiennement pour bronzer et profiter du panorama très agréable.

P1290944

Poda island

P1290949

P1290960

Ensuite, nous découvrons « Chicken Island » de près. Il s'agit de l’île dont l’un des rochers l'a rendue célèbre et lui a valu son nom, puisqu’il ressemble à la tête d’une volaille !

P1290984

Koh Kai Island plus communément appelée "Chicken island"

Nous enchaînons ensuite la visite avec d’autres jolies îles, dont l’une assez particulière, Tup Island, qui est constituée d’une plage de sable blanc bordée par la mer à ses deux extrémités !

P1290968

P1290971

Tup island

P1290973

P1290976

Beaucoup de poissons ici aussi ne manquent pas de se jeter sur les morceaux de pastèques que nous jetons dans l'eau

Puis le soleil commençant à se coucher, nous aurons alors juste le temps de voir une dernière île, une île à proximité de laquelle il y a paraît-il des requins (inoffensifs). Malheureusement, nous ne les verrons pas, mais par contre, nous pouvons observer de nombreux poissons exotiques tout autour de l’embarcation, une fois encore ! Et à défaut de nous rendre sur l’île (comme il n’y a pas de plage sur laquelle nous pouvons amarrer), nous passerons donc dessous ! Hé oui ! Et c’est d’ailleurs assez amusant, car l’érosion faite par la mer depuis des milliers/millions d’années a en effet créé une sorte d’arche naturelle sous l’île, à travers laquelle nous pouvons passer rejoignant ainsi l’autre côté. Nous essayons alors de faire attention aux méduses de plus en plus nombreuses dans la nuit…

 P1290988

Nous passons sous l'arche, à gauche sur la photo, et ressortirons de l'autre côté de l'île où le bateau viendra nous chercher

P1290992

Les poissons se battent pour quelques miettes de pain

P1300005

Paysages de fin de journée à la tombée de la nuit

 Après cette dernière île, un repas de circonstance nous est distribué (riz+poisson), très bon, avant le retour à Ao Nang. Comme je l’avais prévu, nous n’aurons finalement pas tout vu, mais malgré tout, je ne suis pas déçu car la journée aura quand même été belle !

P1300010

Notre guide a insisté pour nous faire son show avec des nunchakus enflammés, très impressionnant !

P1300012

Arrivée à Ao Nang, une fois la nuit tombée...

Le soir, avant de retrouver Nikita, je pars m’acheter un billet pour la Malaisie. Cela s'avère alors plus compliqué que prévu et je passe une bonne heure à faire la revue de toutes les compagnies disponibles avec une agence... Finalement, je trouverais quand même une solution et à défaut de trouver un billet pour la Malaisie et Kuala Lumpur, j'achète un billet Krabi - Hat Yai, à l'extrémité méridionale de la Thaïlande, et le départ étant prévu pour demain matin, cela me laisse le temps de trouver un autre transfert une fois là-bas. J'explique alors tout ça à Nikita qui décide alors de partir avec moi, car il en a lui aussi terminé avec ses expéditions en Thaïlande, surtout qu'il souhaite également découvrir un autre pays et une autre culture après un bon mois passé ici.  Pour ma part, je dois dire que je serais bien resté quelques jours de plus dans la région Sud de la Thaïlande, surtout ici dans la mer d’Andaman, qui est une région absolument magnifique. Malheureusement, je ne peux pas trop m’attarder, d’une part à cause de mon visa thaïlandais qui expire au bout de 15 jours (demain est donc mon dernier jour), mais aussi, car je dois rejoindre Singapour dans les prochains jours afin de prendre le vol que j’ai réservé pour Jakarta, sur l’île de Java en Indonésie.

Du coup, une fois encore à regret, je quitte une belle région. Je garderais en tout cas en mémoire, et pour toujours sans doute, ces fabuleux paysages qui invitent à la contemplation et à la détente… Peut-être reviendrai-je même un jour ici pour admirer à nouveau Koh Phi Phi, ou pour découvrir de nouvelles îles comme par exemple Koh Lanta, qui est plus sauvage, mais aussi beaucoup plus célèbre de par chez nous, à cause de la fameuse émission française éponyme. Ou peut-être irai-je plutôt en Birmanie, dans un pays que je n'ai pas visité et qui possède aussi des îles paradisiaques à l'image de la Thaïlande, mais avec plus d'authenticité ? Bref, toutes ces idées de voyage se bousculent dans mon esprit, car mon passage ici fut bref mais très intense et agréable. Et puis, il faut croire que le voyage invite au voyage...