Après cette dernière journée de visite à Yogyakarta, Lukas, son amie indonésienne (arrivée la veille) et moi, nous décidons de quitter la ville, et de partir vers l’Est, dans la région de Surabaya, afin de découvrir le volcan Bromo. Un morceau de choix, car il faut savoir que ce monstre naturel, est un des symboles du pays, et à ce titre, il est d’ailleurs considéré par une partie des autochtones comme une divinité. Ce qui peut se comprendre, surtout qu’il représente toujours une menace pour la population car il est toujours en activité. De plus, de par le monde, il est considéré par les touristes comme un des volcans les plus impressionnants qui puissent exiser, ce qui est déjà pas si mal !

bromo

Bromo par temps clair, souvent lors de la saison sèche

Avant le départ, nous saluons André non sans échanger nos contacts, avec la promesse d’essayer de se recroiser plus tard dans le voyage, sans doute à Bali ou Flores.

Après avoir passé la première partie du voyage dans un bus de qualité médiocre, je me retrouve ensuite sur une moto ou j’essaye tant bien que mal de m’accrocher au pilote qui enchaîne les virages en épingle pour rallier Surabaya au volcan Bromo. Je dois dire que ce voyage en moto m’aura donné de sérieuses crampes, car j’ai dû adopter des positions impossibles pour conserver mon sac de 20 kgs sur le dos, tout en m’accrochant au conducteur…

P1300923

Quelques photos des paysages découverts sur la route le long des chemins tortueux empruntés en moto

P1300924

L'Indonésie reste un pays très rural lorsqu'on quitte les grosses agglomérations

P1300926

 

Et c’est donc avec énormément de soulagement que je finis la journée de transport, et que j’arrive au village voisin le plus proche du volcan Bromo.

Après un repas bon marché, mais fort mauvais, dans une échoppe du coin, nous nous effrorçons de garder une pensée positive, malgré la météo toujours aussi exécrable, en espérant avoir une éclaircie demain pour pouvoir contempler Bromo, le point culminant de notre voyage en Indonésie de la plus belle des manières.

 

 

Le lendemain, la journée est balayée continuellement par la pluie et le brouillard, et malgré une tentative timide et un peu sans espoir pour nous rendre sur place afin d’observer le volcan en activité, nous ne verrons rien depuis la colline opposée, qui forme pourtant en temps normal une sorte de promontoire idéal pour observer le monstre sacré… Finalement, nous nous arrêterons tout de même dans un snack des environs. Un lieu certainement bien rempli et incontournable en pleine saison à cause de la vue imprenable, mais qui, aujourd’hui ne nous propose rien de plus qu’une simple collation pour affronter la brume et l’orage…

Pour éviter des mauvaises surprises en termes de nourriture, je préfére maintenant prendre des soupes de noodles (nouilles) toutes faites...

P1300746

Vue imprenable depuis le promontoire...

P1300743

Lukas et son amie, qui a été très généreuse, bien que parfois d'humeur surprenante...

Pour compléter la journée, nous ferons un tour du village dans lequel nous logeons pour découvrir la culture locale, ce qui n’est pas inintéressant car cette bourgade n’est pas l’une des plus touristiques, et donc cela nous permet d’observer la population locale dans son quotidien et de comprendre leur mode de vie, dans toute son authenticité. Mais cette visite a tout de même des allures de lot de consolation, car nous sommes évidemment terriblement déçus de la tournure des événements, ne pouvant que déplorer ces conditions, et constater une fois de plus que l’Indonésie durant cette période de l’année est affreusement hostile aux voyageurs en quête de soleil, et de paysages pittoresques à ciel ouvert.

P1300927

Cérémonie dans le village

P1300928

P1300734

Une rue banale dans le centre-ville

P1300736

Jeune garçon rencontré dans le village, avec son vélo et ses amis

P1300737

Petite famille en déplacement dans le village

 

Etant donné la situation actuelle, et l’importance que représente la découverte de ce volcan par rapport à notre séjour en Indonésie, nous décidons alors de rester un jour de plus et de remettre notre sort pour cette excursion, aux caprices de mère nature une fois de plus…

Et nous sommes… à nouveau déçus… Mais comme nous n’avons aucune garantie d’une météo plus clémente pour les prochains jours et que nous ne voulons pas passer nos journées à ne rien faire, nous décidons de nous rendre jusqu’au pied du volcan malgré le brouillard très épais qui nous fait face.

Et finalement, nous ne regretterons pas ce choix, car malgré un temps plutôt couvert, nous pouvons apercevoir une partie non négligeable de la montagne et nous avons même un horizon un peu dégagé, ce qui est presque inespéré.

P1300764

Brouillard pour le 2e jour

P1300775

Les autres touristes ou locaux se rendent sur les lieux en jeep

P1300776

P1300783

Et nous y allons en taxi-moto

P1300784

Par chance, nous pouvons tout de même entrevoir la forme du volcan et les montagnes environnantes

P1300785

P1300794

P1300798

 

Au pied du volcan, nous rencontrons quelques voyageurs qui ne venaient pas forcément du même village de départ que nous. Cela dit, hors saison, le lieu ne regorge pas de touristes, et nous rencontrons plus de touristes indonésiens que d'étrangers comme nous.

P1300806

P1300808

Il est possible de louer un cheval pour se promener à proximité du volcan, mais cela ne nous a pas semblé intéressant surtout que le guide lui tient la bride

P1300813

On retrouve des traces de soufre un peu partoutautour du volcan

P1300818

P1300822

La montée bien que relativement courte est ardue avec de forts pourcentages

P1300824

P1300831

P1300833

P1300835

Les chevaux ne peuvent pas monter jusqu'au sommet, c'est trop dangereux

P1300838

P1300840

Vue du cratère

P1300846

paysage le long de la crète

P1300849

Lukas, archétype de l'étranger occidental car de grande taille, très blanc, blond, aux yeux bleus, rencontre du coup un franc succès auprès des indonésiennes^^

P1300876

P1300877

Petite séance photo à côté du cratère de Bromo

P1300881

P1300905

P1300907

P1300909

Retour au village avant le départ en moto

P1300913

Après cette excursion, il est temps pour nous de quitter Bromo et l'amie de Lukas nous propose de nous accueillir chez ses parents à Probbolingo. J'accepte alors de me joindre à Lukas et de la suivre chez elle afin de découvrir la culture locale autant que possible.